Les 5 écrivains russes à lire pendant le confinement


Culture / mardi, mars 17th, 2020

Vous risquez de passer le prochain mois chez vous, alors pourquoi ne pas en profiter pour découvrir la littérature russe ? Vous connaissez déjà Tolstoï et Dostoïevski, pas de problème, on va vous parler d’autres écrivains qui méritent d’être découverts. C’est parti !

Vassili Axionov

Disparu en 2009, Vassili Axionov est un médecin devenu écrivain sous la période soviétique. Elevé par sa grand-mère pendant que ses parents sont enfermés au goulag, il réalise de brillantes études avant de connaître la gloire par ses écrits. Nous vous conseillons tout spécialement son grand roman Une saga moscovite, qui retrace le destin d’une famille bourgeoise pendant les purges staliniennes.

Nikolaï Leskov

C’est sans doute l’un des auteurs les plus connus en Russie et les moins connus sur le reste du continent. Nikolaï Leskov, considéré comme le « réac » de la littérature russe, est surtout un provocateur patenté amoureux des belles lettres. Ce journaliste très pieux, plus ou moins rejeté par l’élite intellectuelle, peut être vu comme un Tolstoï raté. Mais ses romans sont particulièrement intéressants, à l’instar du Paon, édité en France.

Sophie Kovalevskaïa

Qui est cette femme incroyable que l’on surnomme « le nouveau Pascal » ? Mathématicienne de renom, première docteure du continent, féministe engagée dans la Commune parisienne, aristocrate nihiliste… ? Impossible de mettre une étiquette à cette Russe aux talents multiples. Si son héritage est plus marquant dans la physique et les mathématiques que dans la littérature, son livre Une nihiliste n’en est pas moins exquis. Sophie Kovalevskaïa est une vraie découverte !

Nicolas Ostrovski

Pour les passionnés de la Révolution russe de 1917, il est l’auteur à lire de toute urgence. Nicolas Ostrovski était sur le front de tous les conflits, en particulier lors de la guerre civile. Ce soldat plusieurs fois décoré a couché sur papier les terribles batailles contre les armées blanches dans ses livres Et l’acier fut trempé ou encore Enfantés par la tempête. A mesure qu’il terminait son œuvre, ses blessures le condamnèrent à la paralysie puis à la mort.

Andrei Guelassimov

Si vous préférez les romans sombres et contemporains, Guelassimov est fait pour vous. Cet écrivain pacifiste à l’humour acéré est connu pour ses livres La Soif (sur la guerre en Tchétchénie) et Fox Mulder a une tête de cochon. Né en 1966 à Irkoutsk, en Sibérie, Guelassimov veut montrer la face triste du monde aux lecteurs pour leur donner espoir dans un monde meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *