Les Russes morts pour la France ont été honorés

tombes militaires

A la Seyne-sur-Mer, le vice-consul général de Russie local a déposé une gerbe, entouré du Souvenir français, d’élus et de militaires.

Le devoir de reconnaissance a été accompli, vendredi 1er novembre, au cimetière de la Seyne-sur-Mer. Les efforts militaires des Russes lors de la Libération ont été très chèrement payés. Au total, l’Union soviétique a compté 27 millions de morts dans la Seconde Guerre mondiale, et de nombreux sont tombés pour sauver la France de l’occupant.

Le maire de la Seyne-sur-Mer, Marc Vuillemot (Gauche républicaine et socialiste), a déposé une gerbe devant les tombes des Morts pour la France. Il était entouré des élus locaux, des militaires et de l’association Souvenir français. Devant la stèle franco-russe, le vice-consul général de Russie à Marseille a lui aussi déposé une gerbe et s’est recueilli.

Préserver la mémoire commune

Le cimetière de la Seyne-sur-Mer compte quatre carrés dédiés au Morts pour la France, dont un est consacré aux soldats franco-russes. Hier, la délégation a rendu hommage aux quatre carrés dans un moment très émouvant. Le Souvenir français départemental entretient en tout 150 tombes de militaires.

Les enjeux mémoriels entre la France et la Russie sont souvent marqués par une mauvaise volonté française. Pour rappel, François Hollande avait refusé de se rendre à Moscou pour commémorer l’engagement russe dans la guerre. Lors du 75e anniversaire du Débarquement, cette année en Normandie, le président russe n’a pas été convié. Les commémorations locales, heureusement, existent bel et bien.

Laisser un commentaire