L’association Maslinitsa est basée à La Rosière (73) depuis 2001. A l’origine composée d’Elena, Svetlana et de leurs maris, elle a développé le festival “Vent d’Est”, qui attire chaque année 2000 à 3000 visiteurs.

IMG_0176
Svetlana, Elena, Nicole et Marie au Grand bivouac 2017. @PaulLeboulanger

Elena, qui a vécu en Sibérie orientale puis en Ukraine, est arrivée en France à l’âge de 26 ans, en 1997. Elle est présidente de Maslinitsa depuis deux ans, lorsqu’elle a pris le relais de son mari. Svetlana, originaire d’Irkoutsk, a déposé ses valises en France en 2000. “Quand j’allumais la télévision, se souvient-t-elle, à chaque fois que l’on parlait de la Russie, c’était pour des raisons négatives. Cela m’a choquée”. Quand les deux femmes se rencontrent, elles développent l’idée de créer une association pour faire connaître la culture russe à La Rosière. Arts, gastronomie… le concept attire de nombreux russophiles, comme Marie et Nicole.

Le festival “Vent d’Est”, lui aussi, connaît un grand succès. “Nous invitons chaque année 30 à 40 artistes qui viennent de Russie, Bulgarie, Biélorussie, Ukraine…” Vous avez bien lu : Russes et Ukrainiens sur une même scène ! “Notre rôle est de passer au-delà des tensions. Nous n’avons pas de problème avec cela”. Pendant une semaine, les festivaliers peuvent admirer les danses, les chants, les peintures sur bois, les marionnettes et les documentaires. L’association a même reconstitué un véritable bania russe en Savoie.

La Russie ne se limite pas à Kalinka et la vodka, ça va bien au-delà !

Marie, membre de l’association

“Les gens viennent à La Rosière juste pour Vent d’Est, parfois de Suisse, de Paris ou de Lyon”, explique Elena. “Ce festival est une fierté car il permet de faire se rencontrer des personnes qui feront ensuite des projets ensemble”, se réjouit Marie. Par exemple, Iossif Pasternak, réalisateur, avait fait la connaissance d’un groupe de jeunes chanteuses ; il a ensuite sorti un film dans lequel il utilisait la musique de ce collectif.

Présentes au Grand bivouac d’Albertville, Elena, Svetlana, Marie et Nicole ne lésinent pas pour “faire vivre la culture russe”. Installées dans le hall du Dôme théâtre, elles servent des samovars, du bortsch et des spécialités russes au public. Le Grand bivouac, auquel l’association Maslinitsa participe pour la première fois, offre d’ailleurs une fenêtre sur la Russie : le film Octobre blanc avec Sylvain Tesson, un documentaire d’Alexander Kuznetsov et le Défi Baïkal.

Vent d’Est a lieu en août 2018 : L’Ours magazine y sera !

Paul Leboulanger

Tagged : # # #

Paul Leboulanger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *