La traductrice de Poutine a déformé les chiffres sur les Gilets jaunes

traductrice poutine gilets jaunes france

Lors de la retransmission en direct de l’entretien entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron, la traductrice franco-russe a délibérément modifié ou omis les propos du président russe.

Il y a deux jours, au fort de Brégançon, Emmanuel Macron recevait son homologue russe Vladimir Poutine pour une rencontre au sommet, avant le raout du G7 à Biarritz. L’occasion d’aborder de nombreux sujets comme l’Ukraine, la Syrie ou encore les relations avec l’Iran. Les deux chefs d’Etat se sont également querellés sur la question des manifestations qui agitent leurs pays. C’est cette séquence qui a retenu l’attention des médias.

Des propos minimisés

On apprend aujourd’hui que la traductrice a modifié les mots et les chiffres avancés par Vladimir Poutine au sujet des Gilets jaunes. En direct, voici ce que le président russe disait à propos de la contestation française : « Selon nos estimations, 11 personnes sont mortes. Il y a eu 2 500 personnes blessées, dont 2 000 officiers de police. Nous ne voulons pas que des événements similaires se produisent en Russie et nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour que notre situation politique intérieure soit stricte et conforme aux lois en vigueur ».

Cependant, en direct, les Français n’ont pas entendu cette phrase, mais une autre. La traductrice, dont dépendait les principaux médias français, tels BFMTV, a retransmis cette traduction : « Je suis un peu mal à l’aise en le disant, mais vous savez tous que pendant les manifestations des Gilets jaunes, il y a eu plusieurs dizaines de personnes qui avaient été blessées, il y avait des policiers blessés et on ne veut pas que des événements pareils se passent dans la capitale russe ».

Selon l’Elysée, elle a été choisie par les Russes

Jacques Pezet, journaliste à Libération, a contacté BFMTV. Et voici la réponse : « L’interprète n’était pas choisie par nous, c’était la même pour tous. Il serait intéressant de savoir qui l’a embauchée et rémunérée, l’Elysée directement ou l’organisation du pool. »

Selon l’Elysée, la traductrice a été nommée par la délégation russe et a donc minimisé les propos du président Poutine. Seul le média RT France, qui traduisait en direct, a retransmis la bonne interprétation du discours. Le ministère de l’Intérieur, enfin, évoquait un nombre de blessés légèrement différent : 2 500 blessés dont 1 800 policiers.

Laisser un commentaire