Le métro moscovite est connu pour ses innombrables et merveilleuses stations. De la Komsomolskaya à la Kourskaya, elles ont chacune une histoire à raconter. La plupart ont été construites au lendemain de la guerre, alors que les bombardements avaient anéanti les sous-terrains soviétiques. L’investissement fait hier par l’État et les architectes nous vaut aujourd’hui de profiter d’un espace classé patrimoine mondial de l’Unesco.

N°1 – Komsomolskaya

metro komsomolskaya
La station Komsomolskaya est sans doute la plus belle au monde.

La plus belle des stations de métro de Russie (ou du monde, disons-le) est sans nulle doute la Komsomolskaya. Desservant la ligne 5 du métro moscovite, elle a été mise en service en 1952. Son histoire est très intéressante. Elle a été conçue par l’architecte Alexeï Chtchoussev, qui a voulu représenter matériellement le discours de Joseph Staline prononcé en 1941.

Dans ce discours, le chef soviétique évoquait les victoires d’Alexandre Nevski et Dmitri Donskoy. L’architecte a donc demandé à l’artiste Pavel Korine de réaliser des mosaïques symbolisant les grandes victoires russes à travers les âges. On peut donc suivre l’Histoire russe de la bataille du lac Peïpous en 1242 à la bataille de Berlin en 1945.

N°2 – Novoslobodskaya

novoslobodskaya station métro moscou
La Novoslobodskaya est réputée pour ses vitraux remarquables.

La station Novoslobodskaya se trouve à quarante mètres sous le sol, nichée dans les sous-terrains de Moscou. Tout comme la Komsomolskaya, elle a été ouverte fin janvier 1952. Les œuvres que l’on peut admirer sont également de Pavel Korine. Ce sont des vitraux inspirés de robes à brocards et des costumes traditionnels russes.

La technique du vitrail était peu répandue en Russie alors Korine a confié ses dessins à des ouvriers lettons. Sur l’une des mosaïques, on voit une mère tenant un enfant, symbole de paix. Sur le médaillon de la mère, il y avait un médaillon de Staline, que les autorités ont demandé de remplacer par une nuée de colombes sous Khrouchtchev.

N°3 – Arbatskaya

arbatskaya metro station
Le couloir de l’Arbatskaya mesure 220 mètres de profondeur !

La station Arbatskaya est impressionnante par sa profondeur. Ses formes futuristes combinées à des décorations très traditionnelles lui donnent un aspect épuré et élégant. C’est l’architecte Poliakov qui fut chargé de la construction de cette station, lui qui avait déjà érigé l’une des « sœurs de Staline » (gratte-ciel de Moscou).

Arbatskaya fut construite une première fois en 1938, mais a été détruite sous les bombardements. La version actuelle est celle de Poliakov, avec le marbre rouge, les décors floraux et les lustres en bronze.

N°4 – Elektrozavodskaya

station elektrozavodskaya
Les lumières du plafond rappellent l’usine d’ampoules proche de la station.

C’est en 1944 qu’est mise en service la station de métro Elektrozavodskaya, d’après les plans de trois architectes : Vladimir Chtchouko, Vladimir Heilfreich et Igor Rojine. Quel plafond étrange, direz-vous ? En effet, il est entièrement composé d’ampoules calées dans des alvéoles, car la station se situe à côté d’une usine d’ampoules. Les murs, eux, sont recouverts de bas-reliefs sur la Seconde Guerre mondiale.

N°5 – Mayakovskaya

mayakovskaya metro station moscou
Au fond du couloir trône le buste du poète Maïakovski.

Vladimir Maïakovski, grand poète soviétique, surveille le long couloir de la Mayakovskaya, merveilleuse station de métro baptisée en son honneur. A l’origine, cette station a été bâtie en 1935 et devait porter le nom de Triumphalnaya, mais des fissures apparaissent rapidement et les murs menacent de s’effondrer.

L’URSS fait alors appel au célèbre architecte Alexeï Douchkine, qui renforce les voûtes avec de l’acier inoxydable. Ces lames d’acier, initialement faites dans le but de soutenir les piliers, ont donné une originalité particulière à la station, très appréciée des touristes. On peut observer les mosaïques représentant des bombardiers, des dirigeables…

N°6 – Taganskaya

taganskaya metro
Le bleu pâle de la Taganskaya donne tout son charme à cette station.

Près de cinquante panneaux célèbrent les soldats de la Seconde Guerre mondiale dans les artères de la Taganskaya. Cette station, qui permet des liaisons avec la gare de Koursk, est aimée pour ses motifs floraux et son bleu pâle inimitable.

N°7 – Kievskaya

station metro kievskaya
La Kievskaya symbolise l’amitié entre Russes et Ukrainiens.

La station Kievskaya, à défaut d’être la plus éblouissante, est celle qui attire le plus de touristes chaque année. Son positionnement stratégique y contribue, entre le centre commercial Evropeysky et la gare de Kiev.

C’est Nikita Khrouchtchev qui décide de bâtir une station pour célébrer l’amitié russo-ukrainienne. Les ouvriers étaient tous Ukrainiens et ont travaillé sous le commandement d’Evgeny Katonin, vainqueur du concours. Cet architecte était connu pour avoir réalisé la place du Duel, à Leningrad, là où Pouchkine est mort.

N°8 – Slavianski Boulvar

slavianski boulvar
Les finitions sont inspirées du métro parisien.

La station Slavianski Boulvar est l’une des plus récentes du métro moscovite, puisqu’elle a été mise en service en 2008. Dans le style « Art nouveau », elle s’inspire aux entournures du métropolitain parisien.

N°9 – Belorouskaya

beloruskaya metro
Assez austère, la Belorouskaya honore la Biélorussie.

Tout comme la Kievskaya est dédiée à l’Ukraine, la Belorouskaya est dédiée à la Biélorussie. On retrouve dans cette belle station des thèmes traditionnels biélorusses, ainsi que des plaques et des statues en l’honneur du peuple biélorusse.

N°10 – Kourskaya

kurskaya station metro moscou
La station Kourskaya a été mise en service en 1950.

La station Kourskaya est celle qui a les surfaces les plus droites, rectilignes et qui rappellent les monuments typiques des États totalitaires du siècle dernier. La Kourskaya, ouverte au public en 1950, permet des correspondances avec la gare de Koursk.

Benedicte De Lamartinie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *