Emmanuel Macron : « La Russie est européenne »

Lors de la visite de son homologue russe, le président français a réaffirmé sa volonté de resserrer les liens entre les deux pays.

C’est une phrase anodine, presque une évidence pour L’Ours Magazine, mais prononcée par le président français, elle prend un poids inattendu. « La Russie est européenne (…) Il faut réinventer une architecture de sécurité et de confiance entre l’Union européenne et la Russie ». La volonté de dégel entre les deux puissances est bien partagée, alors que le G7 dont la Russie est exclue va se réunir prochainement.

L’Europe jusqu’à Vladivostok

Au fort de Brégançon, hier, les deux chefs d’Etat se sont longuement entretenus sur plusieurs sujets. Les gestes d’apaisement ont été nombreux, comme ce rappel historique de Vladimir Poutine : « L’idée d’une Europe de Lisbonne à Vladivostok, ce n’est pas une idée russe, c’est celle du général De Gaulle ».

Sur le dossier ukrainien, aussi, une fenêtre de dialogue a été rouverte. Emmanuel Macron a obtenu du président russe des gages de bonne volonté, comme la réunion d’un sommet entre Volodymyr Zelensky, Angela Merkel et eux deux. « Une opportunité se présente de mettre fin à un conflit qui dure depuis cinq ans » a déclaré Macron.

Gestion de l’ordre

Le réchauffement franco-russe est loin d’être acquis. Quelques échanges l’ont bien démontré. Le président français a fait allusion aux manifestations qui se multiplient en Russie, tandis que Vladimir Poutine lui a rétorqué : « Il n’y a pas qu’en Russie qu’il y a des problèmes de ce type. Ce n’est pas très commode de le dire là, mais il y a eu des manifestations de gilets jaunes ici où onze personnes sont mortes. Nous ne voulons pas que ça arrive en Russie ».

Les discussions étaient également tendues autour de la question syrienne. La France réclame le respect du cessez-le-feu à Idlib et dans le nord-ouest. Cependant, le président russe est inflexible : il faut soutenir l’armée contre la menace terroriste qui s’exprime à travers les rebelles.

Photo Wikicommons

Laisser un commentaire