Svetlana Trébulle : le conte est bon pour « La Louve »

la louve trebulle

La réalisatrice franco-russe Svetlana Trébulle, que nous avions interviewée en 2018, a frappé un grand coup jeudi 27 juin 2019 avec son court-métrage « La Louve », qui met à l’honneur le monde imaginaire des contes.

Face au monde déshumanisé de la start-up intégrale, il existe un échappatoire. C’est la réalisatrice Svetlana Trébulle qui nous le propose. Pourquoi ne pas suivre nos rêves et nos passions enfouies dans les histoires qui nous ont bercé ? C’est le cas du héros, interprété par Ulysse Barbry, qui plaque la France pour la Russie en un claquement de doigt. Pourquoi ? Pour vérifier de ses propres yeux ce qu’il est advenu de la Louve, cette jeune fille élevée par une louve à l’abri de toute civilisation.

Petit sac d’aventurier sur l’épaule, il est reçu par une hôtelière dévouée (Liza Paturel) qui l’encourage dans sa quête. C’est une recherche presque personnelle que mène notre héros, qui renoue avec la nature, avec ses racines et son être intérieur. Finalement, n’avons-nous pas tous besoin d’un conte ? N’avons-nous pas besoin de films pour nous évader, de livres et de légendes, pour changer le prisme de nos yeux ?

Coups de griffe sur grand écran

Pour l’avant-première, jeudi dernier, Svetlana Trébulle et son producteur ont présenté leur court-métrage au Grand Action, rue des Ecoles. La salle était pleine, pleine d’espoir pour la suite : le but est de présenter La Louve dans une quinzaine de festivals voire plus et empocher un maximum de récompenses. Ce qui serait mérité, notamment pour le jeu juste des trois acteurs principaux, comme la remarquable Louve, Natalia Pujszo.

Cette dernière a partagé sur scène son expérience du tournage, racontant comment, d’un geste trop affectueux sûrement, un loup a griffé son épaule. C’est un dangereux métier qu’être acteur ou actrice dans un centre où l’on dresse des dizaines de loups. Mais ce fut un danger qu’il fallait prendre, pour obtenir un résultat aussi prometteur pour l’avenir.

Laisser un commentaire